Ernesto Muñiz

Né en 1974 au Mexique, Ernesto Muñiz étudie le graphisme à l’Université ibéro-américaine de Mexico, puis se tourne vers le photojournalisme. Il travaille pour plusieurs agences photographiques et collabore avec des journaux et des magazines du monde entier. 

En 2007, après une période de remise en question, Ernesto commence à s’intéresser au collage, qu’il définit comme une forme d’expression plus personnelle : « Pour moi, la photographie consiste à exprimer mon monde extérieur, celui dans lequel je vis ; alors que le collage est plus introspectif, plus pacifique. » Le collage devient alors une obsession, un exutoire, une libération, une raison de vivre. 

C’est par le biais du Street Art, sur les murs de Londres, de Mexico city ou de Madrid, que ses collages vont s’articuler, se structurer et prendre vie. Au côté de celles de Banksy (avec qui il fera d’ailleurs une expo collective), de D’Face, et de Stik, certaines de ses œuvres vont d’ailleurs figurer dans le livre “New Street Art” du photographe de Street Art, Claude Crommelin. Parallèlement, Ernesto enchaine graduellement les expositions solo et collectives en Angleterre, au Mexique et en Espagne.

Dans ses œuvres, Ernesto Muñiz nous livre un récit concis de sa façon de voir la vie. Il réalise des œuvres captivantes et puissantes, en abordant des questions spirituelles, politiques et sociales d’une manière humoristique et ironique.

Dernièrement, il crée pour Netflix, l’affiche officielle de la dernière saison de la série « Narcos Mexico ».

Aujourd’hui Ernesto continue de participe à de nombreuses expositions dans le monde entier, notamment en France, en Espagne, en Angleterre, au Mexique, en Colombie et en Chine.

MEDIUM: COLLAGE ANALOGUE 
 
Revues et journaux, sélection de quelques articles:
Lavanguardia (article en espagnol)
Divus (article en anglais)
Radioformula (article en espagnol)
Blink London (article en anglais)
Vice (article en espagnol)
Cultura collectiva (article en espagnol)